QUE TOUT HOMME APPRENNE A PARDONNER

Que tout Homme apprenne à Pardonner

Par Benjamin Noumba M.

 

Selon les Ecritures, pardonner  c’est débarrasser quelqu’un de son fardeau de péché, de sa culpabilité. Ainsi, quand on pardonne, on n’exige plus un châtiment.  Dieu est le modèle du pardon,  dans ce sens qu’il libère complètement le pécheur ou le coupable de sa culpabilité et le met en liberté.  Le problème que nous avons aujourd’hui c’est que les hommes ne savent plus pardonner selon le contenu biblique du terme.  C’est pourquoi les familles s’entredéchirent, les guerres fratricides se multiples, les prisons se remplissent et les inimitiés s’accroissent entre les Etats.  Cet article a la prétention d’interpeller les hommes faits à l’image de Dieu à savoir pardonner, surtout à mettre les gens que l’on enferme chaque jour dans nos cœurs en liberté. Nous considérons ce qui se faisait dans l’AT, comment les sacrifices d’animaux ne pouvaient pas assurer le pardon ; puis nous exaltons le don du Christ qui, par son sang seul,  peut pardonner parfaitement, et interpellons l’humanité à savoir pardonner.

Le sang des animaux laisse toujours des tâches  

Pour obtenir le pardon dans le contexte vétérotestamentaire, les sacrifices d’animaux étaient exigés. Ceci impliquait la confession et la restitution. Et quand on aspergeait le sang de la victime sur le coupable, ce sang laissait une marque par laquelle on pouvait identifier le pardonné. Ce signe prouvait que le pardon était accordé.  Pourtant, la culpabilité était toujours là parce que le sang des taureaux ne pouvait pas ôter le péché.

L’AT distinguait deux types de péchés :

·         le péché involontaire, par ignorance, par faiblesse

·         le péché volontaire était passible de la mort Nb30-31 ; He 10 :28. 

Quatre catégories de personnes étaient concernées par le sacrifice expiatoire

·         Le sacrificateur,

·         la collectivité,

·         un chef,

·         un individu (Lv4 ).

Nul n’est assez grand pour pouvoir demander pardon ; et tout le monde doit apprendre à pardonner.

Disons tout simplement qu’il n’y avait pas possibilité d’être pardonné dans l’AT. Tout n’était que symbole de ce que l’auteur de Romains appelle temps de sa patience (Rm 3 :25).

Le sang de Christ est celui du pardon

Comme le sang des boucs et des agneaux avait failli à sa mission, Dieu a pourvu un moyen adéquat pour assurer le pardon. Jésus Christ a donné sa vie pour que son sang parfait demande et obtienne totalement le pardon pour tous les pécheurs. C’est pourquoi il a aussi dit : « ceci est mon sang…qui est verse pour la rémission des péchés. » Et l’épître aux hébreux mentionne que sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon (He 9 :22).

Nous aurons toujours besoin du sang de Jésus pour ôter nos péchés, fautes et faiblesses.

Le sang de Jésus est la caution qui est déposée par le Père pour que tout homme obtienne le pardon et apprenne à pardonner.

Il est difficile que l’homme que celui qui n’a pas Jésus soit capable de pardonner. Mais quand Jésus est dans un cœur, il donne aussi la capacité de pardonner. Il a pardonné au brigand sur la croix et il a aussi pardonné a ses détracteurs en disant « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Lc23 :34)

Les hommes doivent pardonner à leurs semblables

Dieu nous accorde gratuitement son pardon ; il est donc par grâce. Mais de plus en plus les hommes deviennent durs vis-à-vis de leurs semblables : ils les envoient en prison, ils en tuent quelques uns ; d’autres font des guerres par manque de pardon ; les couples se séparent de suites de discussions vaines ; les familles se séparent parce qu’il n’y a personne pour pardonner ; les ministères qui naissent tous les jours ne sont pas toujours la marque d’un appel ; beaucoup sont des manifestations du manque de pardon.

Nous prions souvent « pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. » (Mt 6 :12) Pourtant, le pardon est parmi les rudiments de la vie chrétienne.

Ainsi, nous avons le devoir de pardonner à trois catégories de personnes :

·         Ceux qui en veulent à nos vies (Ac 7 :60) :

·         Ceux qui nous offensent involontairement

·         Ceux qui nous offensent volontairement

Une seule chose : apprendre à pardonner.

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×